Le choix de la langue : le savoir-faire de la santé à la FCASS

by Nadine Morris Audrey Lemieux, Communications Lead | 05 Jun, 2018 | 05 Jun, 2018
Comments:

Available in French only.

Depuis septembre 2016, j’apporte une perspective francophone à la FCASS. Étant originaire de Lévis, la Rive-Sud de Québec, la langue française occupe une place primordiale dans ma vie de tous les jours. Lorsque j’ai débuté avec la FCASS, j’ai remarqué que l’organisme avait déjà de bonnes relations de travail avec des partenaires francophones. Il fut donc important pour moi de connaître les projets collaboratifs présents au Québec et de rendre ceux-ci accessibles aux francophones. 

L’atmosphère francophone à la FCASS 

Tous les jours j’utilise la langue française au travail. J’ai toujours senti le soutien et la liberté de m’exprimer dans la langue de mon choix. D’ailleurs, saviez-vous que plus de 40% des employés de la FCASS sont bilingue? Les employés francophiles démontrent aussi un grand intérêt à participer à des activités favorisant l’utilisation des deux langues. Ainsi, j’invite mes collègues à bavarder lors des dîners-causeries et participer à des jeux permettant de développer leurs vocabulaires. De plus, nous avons récemment lancé une nouvelle activité appelée « pause-causerie » qui consiste à agencer un francophone mentor avec un francophile lors d’une marche de 15 minutes en français. Xenia Nei, agente des finances nous a confié « cette activité est une bonne opportunité pas seulement pour pratiquer le français, mais aussi pour apprendre à connaître une collègue. Bien qu’aussi les diners-causeries soient amusants, je trouve qu’en groupe j’ai peu d’occasions de contribuer. Donc la pause-causerie est meilleure à cet égard. » De plus, cette activité permet de s’ajuster à plusieurs niveaux de français. 

J’accorde aussi beaucoup d’importance aux échanges de l’organisme sur les médias sociaux. Bien que nous partageons notre contenu en français, nous restons à l’affût du partage de connaissances, d’évènements et de l’actualité dans le domaine de la santé au Canada. C’est une belle opportunité d’agrandir notre réseau et d’échanger davantage avec des innovateurs en matière de services de santé. 

Travailler main dans la main…nous amène loin 

En travaillant aux communications, j’ai vite compris que l’implication de cette deuxième langue officielle du Canada ne se limite pas seulement à la culture de l’organisme, mais elle permet aussi de diffuser l’amélioration des services de santé en français. En 2016-2017, 24% des équipes participantes aux projets collaboratifs de la FCASS étaient francophones. Je me rappelle qu’en 2017, j’étais très contente d’apprendre que le CISSS de Chaudière-Appalaches allait participer à la cohorte 13 d’EXTRA afin de maximiser les tâches des préposés aux bénéficiaires, puisque des membres de ma famille sont dans des CHSLD dans cette région et je savais que ce projet allait avoir un impact direct sur mes proches.  

Depuis 2004, la FCASS est surtout reconnue au Québec par le programme de formation pour cadres FORCES dont plus de 74 équipes québécoises y ont participé. Ainsi, ce programme a permis d’ouvrir des portes à plusieurs autres projets collaboratifs au Québec. En 2016-2017, plus de 6 projets collaboratifs y étaient présents et maintenant, cette présence ne fait que prendre de l’expansion. Afin de soutenir l’innovation, la FCASS offre l’accès à plus de 17 enseignants bilingues de la faculté; il est donc possible aux participants de communiquer directement dans la langue de leur choix.  

En outre, le projet collaboratif sur l’utilisation appropriée d’antipsychotiques au Nouveau-Brunswick (UAA-NB) est présent à travers la province depuis 2016 et offre un support bilingue lors de réunions, webinaires, formations avec un mélange de conférenciers francophones et anglophones. Marie Agapitos, agente de programme francophone de l’UAA-NB, nous faire part de son expérience; « étant le point de contact francophone de l’équipe, nous avons offert aux équipes dans la langue de leur choix, ce qui a facilité la communication et le développement des relations de travail. Il s’agit d’une expérience positive et j’ai aussi appris à les connaître davantage. » 

 Depuis novembre dernier, le projet d’utilisation appropriée d’antipsychotiques est maintenant diffusé au Québec sous le nom Optimisation des pratiques, des usages, des soins et des services – Antipsychotiques (OPUS-AP). Ainsi, le CIUSSS de l’Estrie – CHUS a été mandaté par le Ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec pour diriger le projet OPUS-AP au nom de l’ensemble des CISSS et des CIUSSS de la province. De plus, l’implication du Ministère de la Santé et des Services sociaux, la FCASS, l’Institut national d’excellence en santé et services sociaux (INESSS), le Regroupement provincial des comités des usagers et la Fédération québécoise des Sociétés Alzheimer ont rendu possible cette démarche. Lors du lancement d’OPUS-AP en novembre dernier, les professionnels de la santé étaient si enthousiastes à l’ idée de travailler en partenariat avec la FCASS dans l’implantation d’une pratique novatrice qui a pour objectif l’amélioration des services de santé. Il s’agit donc du premier projet collaboratif provincial de la FCASS se déroulant uniquement et entièrement en français. D’ailleurs, le début de cette démarche au Québec suscite beaucoup d’engouement et un bon potentiel de développement en matière d’optimisation des pratiques, des usages et des soins et services au Québec. 

Travailler directement en français avec les parties prenantes francophones m’a permis d’avoir une meilleure compréhension des réalités des systèmes de santé. C’est toujours intéressant de découvrir les défis rencontrés; les barrières existent, mais les équipes trouvent des solutions créatives pour les contourner. De plus, je réalise que ces relations de travail comptent vraiment beaucoup pour moi puisque les réalisations de la FCASS ont un impact direct sur la santé de mes proches. Je suis fier de contribuer à l’amélioration des services de santé dans les régions francophones du pays.  

Audrey Lemieux


1 comment

Leave a comment
  1. 14 Jun, 2018 | Bill Callery
    Merci! Super mise à jour Audrey sur notre parcours d'amélioration dans les deux langues officielles!

    Leave a comment